I. La correction orthographique proprement dite

I-A. Quelques références

Le Wiki : http://www.developpez.net/forums/d934513/forums-beneficiaires-hebergement/priv-redaction/priv-relecture-orthographique/discussions/recueil-regles/.

Le logiciel de conjugaison de ram-0000 : http://ram-0000.developpez.com/tutoriels/Programme/e-verbe/.

Les avis du quai Conti : http://www.academie-francaise.fr/.

Le CNRTL (Centre National de Ressources Textuelles et Lexicales : http://www.cnrtl.fr/definition/.

L'équivalent chez nos cousins : http://66.46.185.79/bdl/gabarit_bdl.asp?id=4238.

La réforme de l'orthographe : http://www.nouvelleorthographe.info/.

I-B. Mots souvent mal orthographiés

Avant-propos (trait d'union).

Base de connaissances (avec « s » dans un contexte informatique).

C'est-à-dire.

Entête est masculin.

Espèce est féminim (une espèce [de développeur]).

Grand-chose.

Ici (il ne faut pas de cédille !).

Des interfaces utilisateur.

Des Jeux vidéo.

Quand même (« comme même » est incorrect).

Il y a quelque temps.

Prérequis (pas de trait d'union).

Des services réseau.

Sous-machin(avec un trait d'union).

Au temps pour moi (pour admettre son erreur).

Les noms des jours et des mois s'écrivent sans majuscule initiale.

Les ligatures orthographiques « æ » et « œ » sont obligatoires « nœud » doit s'écrire « nœud », « œil » doit s'écrire « œil ».

I-C. Les espaces avant et après les signes de ponctuation

Se référer à la FAQ.

Remarques

  • Dans son acception typographique, le mot « espace » est féminin.
  • De préférence une espace insécable de façon à éviter que le signe ne se retrouve seul en début de ligne suivante, en cas de redimensionnement de la page.
  • Pour les points de suspension :
Image non disponible

I-D. Quelques remarques souvent signalées

I-D-1. Abréviations

Le principe de l'abréviation, en français, est de marquer d'un point (point abréviatif) tout mot tronqué dont la dernière lettre n'est pas écrite : M., etc., bibliogr., boul. (pour boulevard !).

Lorsque la dernière lettre est présente, on ne recourt pas au point abréviatif : St pour Saint, Mme pour madame, Dr pour docteur, Bd pour boulevard.

(Albert Doppagne : Les pièges du français… et comment les éventer ed. Rossel)

N.B.
En anglais, un point dans tous les cas.
En français, les abréviations ne prennent pas la marque du pluriel, contrairement à l'anglais.

« confer » s'abrège en « cf. ».

« et cetera » s'abrège en « etc. » et non « etc… ».

« exemple : » s'abrège en « ex. : ».

Le sigle de « Hypertext Preprocessor » est « PHP ».

« id est » s'abrège en « i.e. ».

« minute » s'abrège en « min » (sans point !).

« nota bene » s'abrège en « N.B. » non suivi d'un deux-points, ni du signe égal. Majuscule au mot qui suit (Antidote).

« note du traducteur ou de (la) traduction » s'abrège en « NDT » et on ne met pas de symbole de ponctuation (comme un deux-points ou un signe d'égalité) entre ce genre de présentatif et l'élément qu'il présente.

« postscriptum » s'abrège en « P.-S. ».

« Simple Mail Transfer Protocol » s'abrège en « SMTP »

Le sigle de « Uniform Resource Locator » est « URL ».


première 1re
premières 1res
premier 1er
deuxième 2e
deuxièmes 2es
troisième 3e
etc.

Si le sujet vous passionne : http://www.btb.termiumplus.gc.ca/redac-chap?lang=fra&lettr=chapsect1&info0=1

I-D-2. Alternative

Choix entre deux possibilités. Un synonyme est dilemme.

Dire qu'on se trouve devant « deux alternatives » signifierait qu'on dispose de quatre possibilités.

La confusion vient de la traduction de l'anglais « alternative » qui signifie, dans cette langue, « solution de remplacement ».

Sources : Albert Doppagne, Larousse n.c., Antidote.

Remplacer « alternative » par « option », « solution »…

I-D-3. Caractères spéciaux

Se référer à la FAQ.

I-D-4. Conditionnel ou futur ?

Demain, je voudrai certainement aller à la piscine. Je voudrais aller un jour à la piscine.

Demain, tu voudras certainement aller à la piscine. Tu voudrais aller un jour à la piscine.

Source : Écrit-on « Je voudrai » ou « Je voudrais » ?

I-D-5. Conséquent

« Conséquent » signifiequi agit avec esprit de suite, qui est logique avec ce qui précède.

« Conséquent » ne veut pas dire important, volumineux…

I-D-6. Débuter

L'expression « débuter quelque chose » est une impropriété. On écrit plutôt « quelque chose débute ». On peut aussi écrire « commencer quelque chose » , entreprendre « quelque chose » ou « amorcer quelque chose ».

I-D-7. Espace devant un symbole d'unité

Non seulement on écrit en chiffres un nombre employé avec un symbole, mais on doit toujours laisser une espace insécable entre le dernier chiffre d'un nombre et la première lettre d'un symbole.

Une boîte de 2 kg.
18 h 30 [espace avant et après le symbole].
Une température de 19 oC.
25 €.
Une vitesse de 125 km/h.
15 %.

http://www.axl.cefan.ulaval.ca/monde/regles-4CHIFFRES.htm.

I-D-8. Icône ou icone ?

En principe, la traduction française de l'anglais « icon » pour le signe qui ressemble à ce qu'il désigne, est « icone » nom masculin et s'écrit sans accent circonflexe.

Mais l'adoption de cette règle est rarissime.

Quoi qu'il en soit, voici un extrait du Journal Officiel du 10 octobre 1998 :

Liste des termes, expressions et définitions du vocabulaire de l'informatique publiés au Journal officiel de la République française (en application du décret n° 96-602 du 3 juillet 1996 relatif à l'enrichissement de la langue française)

icône n. f. Domaine : Informatique.

Définition : Sur un écran, symbole graphique qui représente une fonction ou une application logicielle particulière que l'on peut sélectionner et activer au moyen d'un dispositif tel qu'une souris.
Note : « Icone », n. m., ne doit pas être utilisé.
Équivalent étranger : icon.

=> Par mimétisme, je suggère « icône » féminin.
N.B. Si on tient au masculin, alors il faut supprimer l'accent !

I-D-9. Là (avec ou sans trait d'union)

Nom ou pronom + là : avec trait d'union.

Ce machin-là, jusque-là, là-dessus

MAIS

Nom + adjectif + là : sans trait d'union.

Ce machin bizarre là.

I-D-10. Librairie au lieu de bibliothèque

« Librairie » est une mauvaise traduction de library.

Je cite mon collègue correcteur ALT :

 « En général, je préfère l'usage du mot "bibliothèque" au lieu de "librairie" pour la traduction de "library" : c'est plus exact sémantiquement et correspond mieux à la réalité : dans une bibliothèque, on se sert d'un ouvrage (ou d'une fonction) quand on en a besoin et on le rend après usage. Dans une librairie, on l'achète et on le garde. »

I-D-11. Liste (résumé des règles de ponctuation)

La liste n'est pas ouverte par un deux-points

Ce sont des phrases banales : une majuscule initiale et un signe de ponctuation final (point, points de suspension, etc.).

La liste est ouverte par un deux-points

Chaque item se termine par un point-virgule, quel que soit le signe de ponctuation éventuellement inclus dans l'item. Le dernier item se termine par un point.

Quant à savoir s'il faut une minuscule initiale ou une majuscule initiale, cela dépend du signe (éventuel) qui introduit l'item. S'il contient un point (« 1. », « A. »…) il faut une majuscule, sinon une minuscule (pas de signe, un tiret, « 1 », « a », une puce…).

Cas de l'énumération imbriquée

Dans la sous-énumération, il faut alors une minuscule au début et une virgule à la fin de chaque item, avec le point-virgule marquant la fin du premier niveau reporté à la fin du dernier item de la sous-énumération.

Voici un exemple :

un item de premier niveau banal ;

un item de premier niveau qui introduit une sous-énumération :

                . un item du second niveau,

                . un item du second niveau,

                . le dernier item de second niveau ;

un item de premier niveau banal ;

le dernier item de premier niveau.

source : http://www.debian.org/international/french/typographie.

I-D-12. Mots liés, mots soudés

Pour les passionnés : http://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_r%C3%A8gles_d%27emploi_du_trait_d%27union_pour_les_pr%C3%A9fixes.

I-D-12-a. Liés avec un trait d'union

Ci : ci-après, ci-gît, machin-ci.

Clé : machin-clé.

Demi : demi-machin.

Dessous, dessus : Par-dessus, au-dessous. Mais en dessous de…

Double : double-clic, des doubles-quotes.

 : ce machin-là, jusque-là, là-dessus. Mais nom + adjectif + là, sans trait d'union.

Même : pronom-même. Mais nom + même, sans trait d'union.

Non : non-substantif. Mais non + adjectif, sans trait d'union.

Quasi : Quasi-substantif. Mais quasi + adjectif, sans trait d'union.

Semi : semi-machin.

Sous : sous-machin.

Type : machin-type.

I-D-12-b. Soudés sans trait d'union

Antisèche.

Automachin.

Comachin.

Gigamachin.

Intermachin.

Mégamachin.

Métamachin.

Minimachin.

Monomachin.

Multimachin.

Picomachin.

Postmachin.

Prémachin.

Pseudomachin.

Rétromachin.

Ulramachin.

I-D-13. Nombres en lettres ou en chiffres

Lorsque les nombres expriment les unités numériques de base, c'est-à-dire de zéro à neuf inclusivement, on les écrit en lettres : zéro, un, deux, trois, quatre, cinq, six, sept, huit, neuf. En France, la règle préconisée est d'écrire en lettres les nombres de zéro à seize.

http://www.axl.cefan.ulaval.ca/monde/regles-4CHIFFRES.htm.

Si un nombre est suivi d'un symbole d'unité, on l'écrit en chiffres avec une espace insécable entre le dernier chiffre et le symbole.

Pour les nombres écrits en chiffres : le caractère de séparation des décimales est la virgule.

On groupe les chiffres par trois, en séparant les groupes par une espace insécable, autant vers la gauche que vers la droite à partir de la virgule (exception : les nombres de 1000 à 9999 s'écrivent sans espace). Le zéro est obligatoire devant la virgule.

Quelques exemples : 123 456 - 1234,567 89 - 0,1.

I-D-14. Pays, peuples avec une majuscule initiale

Les noms géographiques de peuples s'écrivent avec une majuscule : les Français, les Lillois…

Les adjectifs correspondants s'écrivent avec une minuscule : le peuple français, une société lilloise…

 (Albert Doppagne : Les pièges du français… et comment les éventer ed. Rossel)

N.B. Les noms de langue s'écrivent avec une minuscule.

I-D-15. Pléonasmes courants

L'expression « comme par exemple » doit être remplacée par « par exemple », car elle constitue un pléonasme.

Puisque « voire » signifie « et même », l'expression « voire même » constitue un pléonasme.

Il suffit juste de… constitue un pléonasme : supprimez l'adverbe juste, ou reformulez.

I-D-16. Pluriels irréguliers

Ces substantifs prennent x au pluriel :

bijou, caillou, chou, genou, hibou, joujou, pou.

Ces adjectifs prennent s au pluriel :

banal, bancal, fatal, final, fractal, natal, naval et tonal.

Ces substantifs prennent s au pluriel :

bal, carnaval, festival, chacal, régal, cal.

I-D-17. Possible

« Possible » est invariable quand il est immédiatement précédé d'un superlatif comme le moins, le plus, le mieux. Dans ce cas, possible ne se rapporte pas à un nom : il remplace plutôt la proposition « qu'il est possible » et c'est pourquoi il demeure invariable. Si « possible » suit immédiatement le nom dépendant du superlatif, l'accord est admis, mais l'invariabilité est préférable.

I-D-18. Préfixe multiplicateur

En français, multi ou un autre préfixe multiplicateur (bi, tri, quadri…) n'implique pas le pluriel.
Ex. : une table tripode, un avion bimoteur…

Si le groupe est employé comme adjectif, alors il s'accorde en nombre.
Ex. : des applications multilangages.

De plus, les mots composés avec ces préfixes sont soudés.

I-D-19. Sigle ≠ acronyme

Sigle : groupe de lettres initiales qui s'épèlent. Exemple HLM, SQL…

Acronyme : c'est un sigle qui se prononce comme un mot. Exemple l'UNESCO, la FIFA…

I-D-20. Soudure

Dans les mots formés d'un nom noyau précédé d'un élément préfixal, les éléments sont soudés entre eux si la soudure n'entraîne aucun problème de lecture. On écrira, par exemple :
antiabolitionniste, coaccusé, oligoélément ou socioprofessionnel .

En revanche, pour éviter les erreurs de lecture dues à la réunion de certaines voyelles (la réunion de o et i pourrait se prononcer «  oi » , la réunion de o et de u pourrait se prononcer «  ou » , la réunion de a et u pourrait se prononcer «  au » , etc.), on séparera les éléments dans des mots comme génito-urinaire, néo-impressionnisme ou intra-utérin .

http://www.academie-francaise.fr/la-langue-francaise/questions-de-langue (article Soudure).

I-D-21. Subjonctif après certaines locutions conjonctives

Voir http://66.46.185.79/bdl/gabarit_bdl.asp?id=4238.

Doute, supposition => subjonctif.

Affirmation => indicatif.

Après que + indicatif !

I-D-22. Suite, de suite, tout de suite

De suite : successivement, d'affilée, sans interruption.

Tout de suite : immédiatement, sur le champ.

 (Albert Doppagne : Les pièges du français… et comment les éventer ed. Rossel)

I-D-23. Tel

L'accord de tel introduisant un ou plusieurs exemples ou une comparaison suit la règle suivante :
- tel ques'accorde avec le nom qui le précède et dont il dépend : les bêtes féroces telles que le tigre, le lion, etc. ;
- tel sans que s'accorde avec le terme qui suit : L'homme en colère, telle une bête féroce… ;
- comme tel et en tant que tel s'accordent avec le terme auquel on compare le sujet : des fruits considérés comme des légumes et cuisinés comme tels (comme des légumes) ;
- tel quel s'accorde avec le nom auquel il se rapporte : Je vous rends votre somme d'argent telle quelle ; Je cite vos propos tels quels.

http://www.academie-francaise.fr/la-langue-francaise/questions-de-langue (article Tel)

I-E. Orthographe réformée (1990)

Tous les détails : http://www.nouvelleorthographe.info/.

Le plus frappant :

  • généralement plus d'accent circonflexe sur le « i » et le « u » : cout, entrainer, paraitre… ;
  • l'accent grave remplace l'accent aigu dans certains mots ainsi qu'au futur et conditionnel des verbes du modèle de céder : évènement, règlementaire, je cèderai, ils règleraient… ;
  • les numéraux composés sont reliés par des traits d'union : vingt-et-un, deux-cents, trois-millions-six-cent-mille.

Les deux orthographes sont considérées comme correctes. Personnellement, voir les deux orthographes se cotoyer dans le même texte, ne me gêne pas  : « manger des scampi (avant 1990) avec des huitres (1990) » ne me choque pas plus que la pyramide du Louvre.

Par contre, par souci de cohérence, je propose d'uniformiser la graphie de toutes les occurrences d'un même mot dans un texte.

Ainsi, si « paraît » et « parait » se côtoient, je corrigerai sur le modèle de la première occurrence ou de la plus fréquente dans le texte.